Chaleur, confort thermique, style : le parquet est le revêtement de sol favori des Français. On le trouve en différents types de matériaux, de poses et de teintes. Si le parquet massif et le parquet contrecollé sont les mieux adaptés pour une pièce à vivre, le choix final dépend de votre budget, de l’agencement du salon et de votre décoration.

Le parquet en bois massif a la cote dans les pièces à vivre

Parquet massif : le choix du roi

L'authenticité du bois massif séduit toujours.

Le parquet en bois massif est le nec plus ultra des parquets. Il s’agit du plus durable, du plus chic, et il offre une parfaite isolation thermique. Bien sûr, c’est aussi le plus cher. En raison de sa résistance, il est recommandé dans les pièces où les passages sont fréquents, d’autant plus si vous y marchez souvent en chaussures de ville. Dans l’entrée et le couloir, choisissez des essences très denses comme le chêne ou le wengé. Pour un fini naturel, choisissez une finition cirée, voire huilée, pour votre parquet en bois massif.

Certes, le parquet massif coûte entre 40 et 140 euros/m², mais ce prix est proportionnel à sa durée de vie : plus de 100 ans ! Si votre budget est serré, vous pouvez poser du bois noble uniquement dans la pièce à vivre et le couloir et choisir du contrecollé ou du stratifié pour les autres pièces.

Parquet contrecollé : une alternative intéressante

Moins onéreux, le parquet contrecollé séduit par son aspect esthétique et sa pose facile grâce à des clips. Composé de trois couches de bois dont seulement la couche supérieure est en bois noble, il a une finition vitrifiée, ce qui le rend facile d’entretien.

Par contre, il est moins résistant que le bois massif et, en raison de la fine épaisseur de bois noble, vous ne pourrez pas le poncer plus de 5-6 fois. Sa durée de vie est tout de même d’environ 50 ans.

Parquet stratifié : à réserver aux chambres à coucher

Le parquet stratifié est souvent choisi car, en plus d’être le moins cher, il copie parfaitement le côté esthétique des veines de bois, et est très facile à poser et à entretenir. Revers de la médaille, il est trop peu résistant pour un salon et, une fois abîmé par les passages et les chaussures, vous ne pourrez pas le rattraper. Réservez le stratifié à des pièces peu fréquentées. Par contre, il peut constituer une option intéressante si vous êtes locataire et ne souhaitez pas investir sur le long terme.

Motif de parquet dans le salon… une question de style

 quel parquet choisir pour un salon

Le format et la pose des lames de parquet ont un impact sur l’aspect de votre pièce de vie. La tendance actuelle est à la lame extra-large, qui permet de mettre en valeur le mobilier. Vous pouvez aussi choisir des motifs intemporels tels que le point de Hongrie ou le bâtons rompus, afin d’apporter une touche de raffinement à votre salon.

Pensez également à l’effet visuel des motifs : contrairement aux idées reçues, pour agrandir visuellement un salon trop étriqué, optez pour des lames fines qui permettront de créer plus de rangées.

Accordez la teinte du parquet au mobilier

Question teinte, tous les choix sont possibles, que ce soit en bois massif, en contrecollé ou en stratifié. Un parquet beige ou en bois clair s’harmonisera idéalement avec un mobilier de style scandinave et apportera de la luminosité aux salons un peu sombres.

Pour réchauffer un intérieur de style rustique, optez pour un parquet aux reflets dorés. Si vous hésitez et souhaitez rester neutre, le parquet marron sera l’idéal. Par contre, réservez le contraste des parquets noirs et les teintes originales à de petits espaces à démarquer, comme une cuisine ouverte par exemple.

Quelle que soit la finition du parquet que vous choisirez, retenez que, pour un salon, mieux vaut investir dans un parquet de bonne qualité. Cela vous reviendra au final moins cher que de changer de parquet tous les cinq à dix ans.

À lire aussi :

Techniques de relooking de salle de bain

Comment bien ranger et organiser sa cuisine